L’aérographe : une technique de précision artistique !

Publié le : 22 juin 20214 mins de lecture

Pour certains artistes, peindre avec un pistolet au lieu d’utiliser un rouleau est difficile. Mais les sensations que cela procure, et les techniques utilisées sont réellement différentes de la peinture classique. Grâce au développement de la technologie, une nouvelle technique de peinture a été lancée : l’aérographe.

Qu’est-ce que l’aérographe ?

L’aérographe est un petit pistolet à peinture ayant la taille d’un stylo. Il s’agit donc d’un mini pulvérisateur de peinture. Il permet de colorer, ou de peindre un support à l’aide d’infinité du médium.

L’aérographe consiste donc à dessiner sur une surface de manière esthétique. Pour cela, vous ne pouvez pas toucher le support. C’est interdit. Cette technique demande de la régularité, de la précision, de l’habileté.

L’aérographe est utilisé dans des domaines différents. Il peut être appliqué dans le secteur de l’automobile, de la décoration des manèges, du modélisme, des arts graphiques, de la pâtisserie, du maquillage, etc. Cette technique est le seul art graphique qui peut réaliser des œuvres proches du réalisme d’une photo.

Comment fonctionne l’aérographe ?

L’aérographe fonctionne grâce à deux éléments essentiels : l’air comprimé et le médium. Tout d’abord, l’air comprimé peut être obtenu via une simple bombe d’air comprimé. Ce dernier est adapté si vous souhaitez utiliser votre aérographe de façon occasionnelle. Pour une utilisation fréquente, vous pouvez utiliser un compresseur à air régulé, et filtré.

Ensuite, l’aérographe fonctionne aussi grâce au médium. Ce dernier désigne des produits pulvérisés comme l’huile, peinture, encre, pigments, etc. En fonction de l’action réalisée par l’utilisateur, l’air comprimé vaporise le médium de façon très fine, et donne une forme de cône, et de façon uniforme.

La distance entre le support et l’aérographe détermine la densité du médium. Plus l’appareil s’éloigne du support, plus la surface à peindre est importante. Donc, il permet d’appliquer la nuance nécessaire pour la peinture effectuée.

Quels sont les différents types d’aérographes ?

Il existe deux types d’aérographes. Le premier est l’aérographe simple action. Comme son nom l’indique, il suffit d’une seule action pour qu’il marche. Ce type d’aérographe possède une aiguille qui n’effectue aucun mouvement. Quand on appuie sur la gâchette, on ne peut contrôler que le débit d’air. L’aérographe simple action n’est pas adapté à la décoration, ou hyperréalisme, car la quantité de peinture à projeter est incontrôlable.

Le deuxième type est l’aérographe double action. C’est celui que vous devrez utiliser pour vos travaux. Il faut effectuer deux actions simultanées pour faire projeter la peinture. La première action, c’est d’appuyer sur la gâchette. Cela influe sur l’ouverture de la valve pour libérer la peinture se trouvant dans le compresseur. La deuxième action est de tirer la gâchette pour que l’aiguille recule par rapport à la buse et de faire sortir la peinture. Pour l’aérographe double action, on rencontre 3 sous catégories selon la position du godet.

Plan du site