La série des nénuphars de Claude Monet, à ne pas manquer au musée du Grand Palais

Publié le : 22 juin 20214 mins de lecture

Claude Monet, un peintre français connu, est née le 14 novembre 1840 et s’est éteint le 5 décembre 1926 à l’âge de 86 ans. Le début des nénuphars, une série de toiles qu’il a peint, a vu le jour entre 1896 et 1897. En somme, c’est la mort d’une personne proche surnommée Suzanne qui a affecté la femme de Monet et qui a déstabilisé sa santé.

La découverte d’une filiation

Les nénuphars n’ont pas toujours été la raison de sa peinture. Seulement, en 1927, ils apparaissaient par l’aide de l’Orangerie qui a été marquée par la mort de l’artiste. Cette belle fleur est l’exploitation du peintre impressionniste pour ses dernières œuvres qui représentait le mépris de la critique ainsi que la monotonie et l’affligeant. C’était en 1950 que certains artistes de types abstraits s’emparaient de ces tableaux comme Jackson Pollock ou Barnett Newman ou Marc Rothko. Dans des musées, ils ont ouvert des bals pour exposer les toiles où ont été représentés les nymphéas de couleur bleue que Monet a peint. C’est la filiation qui a été découverte en ce temps. Cela l’impliquait des séries de tableaux sur le pont des Japonais et des nymphéas ou nénuphars.

Le Giverny : le condensé du paysage

L’une des communes françaises qui a été décorée par les chefs-d ’œuvres de Monet est Giverny. Elle était ornée par des peintures sur le paysage ainsi que les autres thèmes qui s’alliaient avec le jardin, les fleurs, les arbres ou le désordre végétal. L’eau, le ciel, l’aérien, le fluide, le frissonnement des choses ont fait partie de ces objets d’arts. La population du Giverny les mettait dans un seul site pour que les autres personnes puissent les admirer. Outre sa passion pour l’environnement, Monet aimait aussi dessiner la métaphore de la nature toute entière. Par exemple « le jardin d’eau », qui reflétait le regard qu’il avait dans sa vivante. Le fameux peintre utilisait un thème un peu dominant qui est l’étang aux nymphéas et en 1915 : il employait tous ceux qui concernaient la nature et le paysage. Il exerçait son travail de peintre jusqu’à son dernier souffle et a produit au moins 300 toiles.

La plongée de Claude Monet dans le grand bassin de Nymphéas

Sa réussite dans le Giverny était l’une des aventures les plus exceptionnelles de sa vie dans le domaine de l’art moderne. C’était le premier artiste à créer un chef-d’œuvre original sur le jardin. L’histoire parle d’un grand peintre, sa notoriété, sa fortune et sa décision de créer un jardin immense et merveilleux. Son objectif était de vivre pleinement loin de toutes sortes d’agitations. Comme celui qu’il avait fabriqué en toute pièce à Giverny en 1890. Le plus grand bassin de Nymphéas que le fameux Claude Monet a inventé.

Plan du site